HUMEURS, SLOW LIFE

Cinq choses écolos à faire en temps de confinement

j’ai la chance de pouvoir pratiquer une petite marche chaque matin, près de chez moi, puisque je vis dans la nature, en plein milieu d’une garrigue hospitalière.  A chaque sortie, je suis indignée du nombre de déchets en tout genre qui jonchent les bords de route, de chemin, de vignes les plus reculées. Ce matin, je me suis challengée  : « Allez demain, petite séance de plogging », et puis, après une réflexion d’un quart de seconde, je me suis souvenue que ce n’était peut-être pas très pertinent de ramasser les déchets des autres (surtout qu’à priori ce sont de gros dégueulasses) et que ce n’était sans doute pas l’action la plus maline du moment pour utiliser les gants …que je n’ai pas .

Alors en attendant les jours meilleurs, je me console en pensant à la pollution qui diminue, à la respiration nouvelle qui est offerte à la nature, et en dressant ma petite liste des choses écolos que je peux toujours envisager. Je vous en propose une liste non exhaustive et pas des plus logiques non plus…

N°1 : Nettoyer sa boîte mail

Les newsletters et chaîne de mails jamais ouvertes s’accumulent dans nos boîtes professionnelles comme personnelles. Elles sont énergivores, et de manière insidieuse, prennent une place indécente dans les serveurs : la pollution numérique représente 10% de l’électricité consommée et 2% des émissions de gaz à effet de serre (GES) . Pour « faire notre part », il suffit de classer nos mails, les prioriser, voire les supprimer, installer des filtres anti spam et se désabonner des newsletters envahissantes. Allez, c’est un geste facile et ce n’est pas le temps qui nous manque en ce moment.

Oui, c’est un peu fastidieux, alors pour s’encourage on peut écouter de la musique qui rend joyeux – Fréquence 432hz – ou le chant des oiseaux sur le balcon.

N°2 : Planter ses semis de printemps

semis de printemps

Avec l’arrivée du printemps, c’est le top départ pour enclencher les premiers semis. Pour ceux qui vivent en appartement, des pots de yaourts sur la table de la cuisine font très bien l’affaire, et pour les chanceux qui ont un jardin*, vous pouvez suivre les conseils d’Olivier, sur son site le Potager d’Olivier  grâce à un calendrier très clair des semis, agrémentés de vidéos tuto.  Le magazine Rustica propose lui aussi un utile calendrier des semis. Pour les débutants, Tela Botanica rouvre exceptionnellement son MOOC d’initiation à la botanique .

*Si vous avez la chance d’avoir un jardin, vous pouvez aussi en profiter pour compter les papillons et les oiseaux, opération lancée par la Ligue Protectrice des Oiseaux.

N°3 & 4 : Cuisiner en conscience :  Tester des recettes végétariennes ou anti-gaspi

 Tester des recettes végétariennes

Devant les rayons dévalisés des supermarchés, vous vous êtes résolus à piocher des conserves de pois chiche, la sauce tomate et le dernier paquet de riz. Mais une fois devant le placard, c’est la panne d’inspiration. Ne serait ce pas le bon moment pour tenter des inventions culinaires végétariennes ? «La consommation en viande doit être réduite d’au moins 50% dans les pays industrialisés, expliquait le think-tank World Resources Institute à Libération en août. Le plus dommageable pour l’environnement reste le bœuf, l’agneau et la chèvre.».

Je vous invite à découvrir une foule de recettes inspirantes sur le blog  Cuisine naturelle.com: Caroline y propose des recettes simples et gourmandes sans gluten, sans lait, sans œuf et végétariennes. (En 2009, sa santé l’a amenée à changer radicalement d’alimentation et de mode de vie. Depuis, elle accompagne les personnes qui souhaitent changer d’alimentation par choix ou bien qui le doivent par nécessité)

Pratiquer l’anti gaspi

Dans le même esprit, comment faire trois ou quatre repas par jour sans ruiner son budget, sa santé et la planète, tout en se faisant plaisir ? et surtout, en temps de sorties règlementées, comment optimiser ses escapades contingentées au supermarché ou chez son primeur?

Je vous propose en lien la réécoute de l’émission « Grand Bien vous fasse », qui délivre un grand nombre de pistes astucieuses pour manger responsable sans gaspiller : Quelques pistes pour manger responsable sans gaspiller et sur le même thème dans « On va déguster » : Sauver la planète à coup de fourchette ?

On peut aussi prendre une leçon de cuisine anti-gaspi dans une autre édition de cette émission culinaire  dans laquelle il nous propose un tour d’horizon des meilleures solutions pour une alimentation zéro déchet, des grands restaurants à la cuisine de tous les jours. 

Si le sujet vous passionne, une page recense toutes les émissions de France Inter qui lui sont consacrées .

N°5 : Apprendre à faire ses cosmétiques et produits ménagers

Découvrez le monde merveilleux des cosmétiques et produits ménagers faits maison ! Lors de votre dernière sortie “emplettes” , vous avez aussi sans doute constaté, pandémie oblige, de grands vides dans les rayons « Entretien & Hygiène ».  Alors on se saisit de l’occasion pour se lancer dans la fabrication de ses propres produits ménagers.

Première étape, vous pouvez tout simplement commencer par avoir recours aux « produits de grand-mère » : vinaigre blanc, bicarbonate de soude, alcool ménager, citron…mais si vous souhaitez passer à la vitesse supérieure, je vous recommande les bons plans du site et livre de «la Famille zéro déchet», ou encore le prolifique groupe Facebook «les Ecolos bio zéro déchet».

Produits ménagers écologiques faits maison

Moins chers, meilleurs pour l’environnement (moins de déchets) et pour la santé (moins de produits chimiques), les produit faits maison durent plus longtemps, et surtout, une fois terminés, rendent fiers. Sur Internet, nombreux sont les blogs qui offrent des recettes pour créer shampoings solides, déodorants, lessive ou même pastilles W.C : LilyCraft, Sixmoispourfairemieux, ou encore Louise grenadine.

Voilà quelques pistes de gestes éco-responsables, qui j’espère vous occuperont en joignant l’utile à l’agréable. Bon confinement, suite et fin, bientôt… Cultivons la patience, restons chez nous, prenons soin de nous et des nôtres, et de notre chère planète.

1 réflexion au sujet de “Cinq choses écolos à faire en temps de confinement”

Laisser un commentaire