RESEAU ASSOCIATIF, TEMOIGNAGES

Plaidoyer pour les Aidants : 24h/24, 7j/7, 365j/an : Quel répit ?

Le collectif “Je t’aide – Journée nationale des Aidants ” a initié la rédaction de ce plaidoyer en janvier 2020 . Soit juste avant le début de la crise sanitaire du COVID-19. Les témoignages datent de ce “monde d’avant” le confinement.

Les aidants en première ligne

Les aidant.e.s ont été en première ligne pour permettre de faire de la place dans les hôpitaux au début de la crise. Pendant le confinement, alors que les intervenant.e.s à domicile, les professionnel.le.s de l’accompagnement, les infirmier.e.s, étaient indisponibles, ce sont les aidant.e.s qui ont pris le relais.

Pour beaucoup d’entre eux.elles, la crise a considérablement augmenté le poids de l’aide prodiguée. L’analyse des impacts a déjà été lancée dans une étude, pour recueillir “à chaud” leur témoignage .

Le besoin de répit qui est le cœur du sujet de ce plaidoyer, est plus que jamais urgent. Pour le lire, rendez-vous sur ce lien

EMBARQUEMENT IMMEDIAT, HUMEURS, UTILITES & FUTILITES DU QUOTIDIEN

Bonnes résolutions …. Il est encore temps ! Je vous propose de découvrir le programme “Trip and Trees”.

L’an dernier, j’ai beaucoup, beaucoup voyagé. Débutée par un séjour au Pérou 2019 s’est clôturée par un séjour à Krabi, en Thaïlande. Avec, entretemps, Londres, Essaouira, Bristol, Lisbonne . A chaque fois, des voyages pour profiter de ma famille, pour retrouver des amis, pour me retrouver moi aussi, car j’en avais éprouvé un fort besoin après mon « expérience Aidante » ; mais quand l’heure du bilan (et des bonnes résolutions) est arrivée en ce mois de janvier, j’avoue que je n’étais pas très fière de mon bilan carbone.L’an dernier, j’ai beaucoup, beaucoup voyagé. Débutée par un séjour au Pérou 2019 s’est clôturée par un séjour à Krabi, en Thaïlande. Avec, entretemps, Londres, Essaouira, Bristol, Lisbonne . A chaque fois, des voyages pour profiter de ma famille, pour retrouver des amis, pour me retrouver moi aussi, car j’en avais éprouvé un fort besoin après mon « Expérience Aidante », mais quand l’heure du bilan (et des bonnes résolutions) est arrivée en ce mois de janvier, j’avoue que je n’étais pas très fière de mon bilan carbone. O joie de la synchronicité, je recevais un mail d’Air France, qui en m’informant de ces actions de compensation me donnait du même coup une opportuntié de me racheter : « Agir ensemble pour un voyage responsable »

L’an dernier, j’ai beaucoup, beaucoup voyagé.

Machu Picchu avec mon neveu Martin

Débutée par un séjour au Pérou, l’année 2019 s’est clôturée par un séjour à Krabi, en Thaïlande.

Avec, entretemps, des escapades à Londres, Essaouira, Bristol, Lisbonne. A chaque fois, des voyages pour profiter de ma famille, pour retrouver des amis, pour me retrouver moi aussi, car j’en avais éprouvé un fort besoin après mon « Expérience Aidante ». Mais quand l’heure du bilan (et des bonnes résolutions) est arrivée en ce mois de janvier, j’avoue que je n’étais pas très fière de mon empreinte carbone.

Ô joie de la synchronicité, je recevais un mail d’Air France, qui en m’informant de ses actions de compensation sur son impact environnemental me donnait l’occasion de me racheter : « Agir ensemble pour un voyage responsable » , avec son programme “Trip and Trees”.

Que se cache t il derrière ce joli slogan ? Un programme de reforestation sur certains points stratégiques de la planètes. Pour ma part, je m’apprête à replanter au Congo! Si vous souhaitez en savoir plus sur ce programme, Cliquer ICI

 

RESEAU ASSOCIATIF

Après celle de Bordeaux, ouverture de la Maison Rose de Paris.

la Maison Rose située dans le 12eme arrondissement de paris a ouvert ses portes le 12 juin.

A Bordeaux, chaque mois depuis 3 ans, plus de 600 femmes poussent les portes de la Maison Rose pour trouver un peu de chaleur et de soutien dans leur combat contre le cancer . Début juin, l’association RoseUp présidée par Céline Dupré et Céline Lis Raoux vient d’inaugurer son lieu jumeau à Paris. Un havre de 230m² aux couleurs pastel où les femmes atteintes de cancer peuvent suivre des cours de sport, de maquillage, ou tout simplement se rencontrer et sortir de la solitude dans laquelle les plonge la maladie. Financée par la fondation Loréal, la mairie de Paris et le Printemps, la Maison Rose accueillera mille franciliennes par mois au coeur de Paris.

Ce sont les fondatrices qui en parlent le mieux :

Lire la suite “Après celle de Bordeaux, ouverture de la Maison Rose de Paris.”